Menu      

Le barotraumatisme observé chez les dorés jaunes

Publié le 18 juillet 2017

Lors d'une journée de pêche, peut-être avez-vous déjà observé un poisson dont les yeux semblaient exorbités ou bien son estomac avait été expulsé par sa bouche. Ce sont là des signes de barotraumatisme ou choc barométrique.

Le barotraumatisme constitue l'ensemble des blessures subies par un être vivant suite à un changement rapide de pression barométrique. En raison de leur anatomie particulière et de leur affection pour les grandes profondeurs, les dorés jaunes sont très susceptibles d'en être affecté. En effet, plus la profondeur de pêche est importante, plus les risques de choc barométrique sont grands. Les principaux symptômes observés sont :

  • perte d'équilibre
  • abdomen distendu
  • yeux exorbités
  • estomac expulsé par la bouche
  • intestin expulsé par l'anus
  • présence de sang sous la peau près des yeux et sur les nageoires.

En raison de la réglementation émise en vertu du Plan de gestion du doré au Québec (2016-2026), certaines captures doivent être remises à l'eau selon leur taille (longueur totale inférieure à 32 cm; longueur totale supérieure à 47 cm). Lorsqu'un doré jaune présente l'un des symptômes mentionnés précédemment et qu'il ne respecte pas les limites de tailles permises, il doit être remis à l'eau tout en prenant certaines précautions pour assurer sa survie. Les recommandations suivantes permettent d'améliorer les chances de survie des individus affectés.

Éviter de prolonger le combat inutilement. Remonter le poisson lentement ne lui permet pas d'ajuster sa vessie natatoire au changement de pression. Pour ce faire, il faudrait plusieurs heures. Alors, cela ne fait qu'augmenter la durée du combat, ce qui fatigue le poisson et diminue ses chances de survie à la remise à l'eau.

Procéder à la remise à l'eau d'un poisson pêché en profondeur le plus rapidement possible, idéalement en évitant de le sortir de l'eau. Ceci laisse moins de temps aux gaz présents à l’intérieur de sa vessie natatoire de prendre de l'expansion.

Lorsqu'un poisson a subi un choc barométrique et qu'il montre des pertes d'équilibre l'empêchant de retourner au fond, le conserver, évidemment si la réglementation le permet, et le considérer dans la limite de prise quotidienne. Le respect de la réglementation, ainsi que la pratique de ces recommandations, permettent d'améliorer la survie des géniteurs. De cette façon, une bonne qualité de pêche est assurée pour les années à venir.

Bonne pêche !

Par Mélissa Jeanson, Corporation de gestion du réservoir Gouin

 


Catégories  :   Pêche

Tags  :