Menu      

Le grand brochet…un prédateur utile!

Publié le 14 février 2017

Il est mal aimé d’un grand nombre de pêcheurs sportifs et pourtant, le grand brochet est une espèce fascinante, combative et la qualité de sa chair est excellente.

ll garantit l’équilibre

Certes, le grand brochet est un prédateur de la perchaude, et dans une moindre proportion, du doré jaune,  mais le rôle que joue cette espèce est d’une importance capitale pour assurer la santé des écosystèmes aquatiques.  Trônant fièrement au sommet de la chaîne alimentaire, il garantit l’équilibre des niveaux trophiques inférieurs, et conséquemment, permet à l’écosystème  de se maintenir. Un écosystème en santé favorise une pêche de qualité. 

Cohabiter au sein du même écosystème…

L’idée que le grand brochet est une nuisance à la prospérité du doré jaune est fortement répandue au sein de la communauté de pêcheurs sportifs. Pourtant, ces deux espèces cohabitent depuis des millénaires dans de nombreux lacs au Québec.  Comment cela est-il possible?

Le doré jaune et le grand brochet ont tendance à s’alimenter des mêmes proies, toutefois leurs habitats de prédilection diffèrent de même que leurs habitudes de vie. Le grand brochet chasse principalement durant le jour contrairement au doré qui chasse à l’aurore et à l’aube. La grande diversité d’espèces de poissons fourrages (proies) que l’on retrouve au réservoir Gouin permet aux deux espèces de cohabiter de manière «harmonieuse» au grand plaisir des pêcheurs sportifs. Aussi, les brochets utilisent principalement les habitats du littoral contrairement aux dorés qui préfèrent les zones pélagiques (grande profondeur) des lacs. Le réservoir Gouin, créé par l’implantation d’un imposant barrage en 1915, est un plan d’eau qui facilite grandement la cohabitation de ces deux espèces en offrant d’une part, d’immenses lacs avec des zones de grande profondeur, et d’autre part, des kilomètres de rivages favorables au développement d’herbiers aquatiques. Il est démontré que la dominance de l’une de ces espèces par rapport à l’autre est étroitement reliée à la configuration spatiale d’un plan d’eau.

Mettre en valeur le grand brochet….

Cette espèce est très combative faisant la joie des pêcheurs à la mouche. Comme vous, le grand brochet adore se chauffer au soleil le long des plages.  Profitez des heures moins productives pour le doré et faite halte pour lancer en bordure des herbiers aquatiques et sur les pointes sableuses. Garder les spécimens de grandeur moyenne pour la qualité de la chair et pour vous assurer de conserver de gros spécimens pour vos prochaines sessions de pêche.

En pourvoirie, n’hésitez pas à demander à vos guides de vous indiquer des sites propices pour pêcher le brochet.  Remplacez la chair de doré par celle du grand brochet pour vos «shore lunch». Vous réduirez ainsi la pression sur le doré jaune en plus de profitez d’une chair de qualité obtenue suite à un combat sportif. En brochettes ou encore sous forme de «pogo», les filets de brochet sont exquis.

Pour découvrir où pêcher le brochet, consultez cette liste : http://www.naturemauricie.com/pourvoiries?hebergement=&peche=brochet&chasse=&activites=&services

14 février 2017

Par Raphaël Dubé

Aire Faunique Communautaire du réservoir Gouin


Catégories  :   Pêche

Tags  :   Forfaits