Menu      

Une initiation à la chasse au petit gibier qu'ils n'oublieront jamais

Publié le 11 octobre 2016

 

Mes deux adolescents me demandaient depuis plusieurs années de les amener à la chasse au petit gibier. Pour eux, c’était un rêve de pouvoir utiliser une arme et d’aller chasser. Je me suis finalement décidé, il y a quelques années de les amener à la chasse. Je leur ai obtenu un permis d’initiation à la chasse auprès du gouvernement et réservé un séjour dans une pourvoirie de la Mauricie pas très loin de Ville de La Tuque.

Par un bon vendredi, j’avais pris soin d’aller les chercher à la polyvalente et pris la direction de la pourvoirie. A notre arrivée, on pouvait sentir la chaleur du foyer dans le chalet. Les propriétaires s’étaient assurés de faire un feu un peu avant notre arrivée. Cela fut très apprécié car les soirées étaient beaucoup plus fraîches à cette période de l’année.

 

NOUS PARTONS À LA CHASSE AU PETIT GIBIER 

Le lendemain matin, pas besoin de vous dire que le déjeuner fut très court et que mes deux jeunes étaient près à partir. Après leur avoir donné un dossard et prodigué quelques recommandations de sécurité, nous partons à la chasse au petit gibier.  Nous sommes partis à pied faire le tour du lac qui se trouve en face du chalet. Ayant fait presque le tour complet du lac, j’aperçus une perdrix qui était à peine à un mètre de distance de nous. Mathieu, mon plus jeune, n’attendit pas les instructions, se dépêcha et tira un coup de feu. Étant trop près de la perdrix, on ne retrouva qu’un nuage de plumes. Cela valut à Mathieu le surnom « L’exterminateur » et lui donna une bonne leçon.

 

DES YEUX DE LYNX

En début d’après-midi, nous avons rencontré le sympathique propriétaire de la pourvoirie. Il nous offrit d’aller chasser le petit gibier avec lui en VTT. Une offre tombée du ciel qu’on ne pouvait refuser. A peine après avoir franchi une centaine de mètre, le propriétaire aperçut une perdrix. Une chance qu’il était là car nous n’avions jamais vus la perdrix. Des yeux de lynx qu’il possède. On s’aperçoit rapidement qu’il est habitué de vivre dans ce milieu naturel. Nous avons parcourus plusieurs kilomètres par la suite, récoltés plusieurs perdrix, observés le squelette d’un orignal probablement tué par un loup et pour combler le tout, une femelle orignal qui se promenait tranquillement dans le bois. Une randonnée en forêt que mes jeunes n’oublieront jamais.

Ce fut une activité familiale mémorable et très appréciée.

Si, comme moi, vous souhaitez initier votre progéniture à la chasse je vous invite à consulter ce lien : http://www4.gouv.qc.ca/FR/Portail/Citoyens/Evenements/carte-permis-certificat/Pages/permis-initiation-chasse.aspx

Bonne automne !

Par Alain Robichaud

11 octobre 2016

Crédits photos : Alain Robichard, Tourisme Haute-Mauricie


Catégories  :   Chasse

Tags  :   Voyages Accessible